«

»

Béthune : La fête déplacée du centre ville

C’est ce que laisse à penser les courriers reçus par quelques industriels forains qui habituellement installaient leurs métiers sur la Grand’Place. Mais courriers qui n’indiquent  pas où le déplacement aura lieu. ! Place du Général de Gaulle ou sur la zone d’activités de Washington

Raison invoquée, l’habituelle protection du beffroi qui exclut la présence de métier forain trop lourd et générant de dangereuses vibrations. Pourtant lors du mandat précédent, Saint-André-Gacquerre, des études couteuses avaient été entreprises sur ce sujet, infirmant tous risques sérieux, tout en préconisant certaines précautions.

Mais il est vrai, que lors de la campagne des dernières municipales le tandem Gacquerre-Gibson avait « promis », clientélisme oblige, aux commerçants du centre-ville le déplacement de la fête foraine hors du centre-ville.

Mais il est aussi vrai que lors de cette même campagne municipale, que ce même Olivier Gacquerre a garantie à plusieurs industriels forains la pérennité de leurs emplacements. Une promesse non tenue envers certains et nous avons relaté sur ce blog les relations tumultueuses entre un industriel forain et l’adjoint aux foires et marchés. Un contentieux qui les conduira le 16 février à 13h30 heures au TGI de Béthune !

À Moins que notre premier magistrat n’ai décidé de « sélectionner » les « bons » forains qui auront droit au Centre-ville et les « mauvais » que l’on parquera à l’extérieur. Il faut savoir qu’un emplacement pour un industriel forain en centre-ville est une garantie de ressources. Certains, d’ailleurs, n’ont pas hésité à payer un intermédiaire « influent » auprès de la municipalité, dirigée à l’époque par Jacques Mellick, plusieurs dizaines de milliers d’euros pour obtenir une place.

Les choses n’auraient-elles pas changé ?

Laisser un commentaire