«

»

Castres : Fête menacée de déplacement

La Ville, qui vient de compléter les murs d’enceinte du jardin du Mail, souhaiterait déplacer la fête foraine de juin ailleurs. Mais, les professionnels ne l’entendent pas de cette oreille.

En observant les travaux récemment réalisés au jardin du Mail, sur son pourtour, il ne faut pas être grand clerc pour deviner que l’installation de la prochaine fête foraine (en juin) pourrait s’y avérer bien délicate, voire impossible !

Renseignements pris : la Ville souhaiterait la déplacer «ailleurs»… comme elle l’avait déjà envisagé dès l’an passé. Les professionnels de la fête itinérante auraient été approchés dans ce sens. Mais, ils annoncent d’ores et déjà la couleur : c’est niet !

Le premier trimestre de l’année va-t-il s’engager sur un bras de fer homérique entre le maire et les représentants de la profession ? Cette probabilité en tout cas reste forte…

castres

Un sujet repoussé d’un an

«Déjà l’an dernier le sujet était venu sur le tapis à l’annonce de ces travaux, qui avaient finalement connus un peu de retard, signale Jean-Marie Lefèbvre, forain castrais bien connu. On a rencontré des gens de la Ville deux ou trois fois ; plans en mains, ils nous ont même amenés sur le site envisagé : le parking de la salle Gérard-Philipe. Pour nous, ce n’est absolument pas possible ! C’est niet ! D’une part, le sol est trop chaotique pour des calages corrects, et, d’autre part, c’est trop juste : tous les manèges ne rentrant pas, ils ont même envisagé de nous faire déborder sur le parking derrière les impôts ; mais ça reste compliqué et, quoi qu’il en soit, pour les grands manèges invités chaque année, il faudrait mettre une croix dessus.»

Et le président forain de rappeler : «Du temps du maire Jean-Pierre Gabarrou, nous avions été invités à nous installer sur le parking de la salle Gérard-Philipe. C’était tellement catastrophique qu’au bout de deux dimanches tout le monde était parti. On ne voyait quasiment personne… L’année suivante, on s’installait jardin du Mail. Depuis nous y sommes … et nous y sommes très bien !»

Gourjade et parc des expositions : pas adaptés

Le forain castrais ajoute : «On nous a également parlé du parc des expositions : ça ne rentre pas. Quant à Gourjade, également évoqué, c’est très excentré ; ce serait la fin annoncée de la fête . Par ailleurs, c’est contraire à la volonté du gouvernement et de plusieurs personnalités politiques, dont récemment Xavier Bertrand* (NDLR : nouveau président région Nord-Pas-de-Calais-Picardie).»

Le forain Jean-Marie Lefebvre de déplorer : «Non, non… je me demande vraiment pourquoi on souhaite notre départ du Mail : on limite les nuisances sonores ; il n’y a pas de détériorations et dégradations dans le jardin… Si on veut vraiment restructurer le secteur et le jardin en particulier, pourquoi ne pas le faire aussi avec nous les forains. En nous associant. Après avoir laissé passer les fêtes, nos syndicats professionnels vont rapidement s’occuper de ce dossier (voir ci-contre interview de Max fayard délégué national Snif). On va voir ce que l’on peut faire pour être correctement entendus …»

Contactée, la mairie n’a pas souhaité «pour l’instant» s’exprimer sur le sujet.


Max Fayard délégué national Snif

Le délégué national du Syndicat national des industriels forains (Snif), Max Fayard, annonce d’emblée la couleur : «Notre position est claire : rester dans le jardin. Je pense qu’il n’y aura pas de dialogue possible sur cette exigence. Mais, évidemment, étant fermement contre tous débordements, je suis pour essayer de se retrouver autour d’une table et travailler sur la meilleure façon de fonctionner.» Le délégué national ne se montre guère étonné que ce dossier refasse surface : «Les gens représentant la ville, je les ai rencontrés l’an dernier : des techniciens dont le placier, et peut-être aussi des adjoints ; le maire, ; lui, n’est jamais venu nous rencontrer. Car, déjà l’an dernier, la Ville voulait déplacer la fête foraine. Après discussions, nous avions obtenu de rester dans le jardin. Nous connaissons le site du parking Gérard-Philipe. Lorsque nous nous y sommes déjà installés : ce fut une catastrophe. .. Ne serait-ce que du fait que les gens n’ont évidemment plus de parking pour venir nous voir ! Beaucoup de gens stationnent parking Gérard-Philipe pour venir au jardin du Mail.» Le délégué d’insister : «Ce jardin, il est l’endroit idéal, d’autant qu’en ce qui concerne les contraintes et nuisances environnementales et de voisinages, on fait ce qu’il faut.» Aussi, le délégué national du Sniff espère : «Cette année, il faudra évidemment que l’on rencontre rapidement des élus. Le Sniff, mais aussi sans doute les autres organisations professionnelles : Cidunati, Intersyndicale du cirque et de la fête foraine de Marcel Campion, le Syndicat national des artisans forains …»

Laisser un commentaire