«

»

Manif de Metz du 12 Mai 2006

Les gros titres :

https://i1.wp.com/fetesforaines.fr.fm.free.fr/images/metz1.JPG?resize=400%2C383

PAGE 2

Le 24/01/2007 à 07:05

Le tribunal correctionnel de Metz a condamné mercredi à trois ans de prison ferme un forain qui, en mai 2006, avait grièvement blessé un policier lors d’une manifestation ayant dégénéré devant la préfecture de la Moselle.

Le tribunal a suivi les réquisitions du ministère public alors que la défense avait plaidé pour une peine avec sursis et mise à l’épreuve.

Le 12 mai, Nills Langrade, 23 ans, avait frappé à la tête avec une clé à pipe un policier de 27 ans qui portait secours à l’un de ses collègues à terre. Il comparaissait pour violences aggravées à agent de la force publique ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à huit jours.

Les faits se sont produits alors qu’une soixantaine de forains affrontaient les forces de l’ordre sur le parvis de la préfecture après que le maire (DVD) de Metz, Jean-Marie Rausch, eut décidé de leur couper l’eau et l’électricité sur le champ de foire en raison de « la non-conformité et le non-respect des normes de sécurité électrique » sur le site.

Le maire avait par la suite été condamné en référé à rétablir l’eau et l’électricité puis débouté en appel.

Le syndicat de police Synergie Officiers avait à l’époque vivement critiqué la décision de M. Rausch en la qualifiant de « provocation ».

A l’audience, le prévenu a expliqué qu’il avait visé l’épaule du policier mais que celui-ci avait fait un mouvement lorsque le coup était parti. Il a également exprimé, les larmes aux yeux, ses regrets au policier, présent sur le banc de la partie civile.

« Cet acte barbare, commis lors d’une manifestation qui a tourné à l’émeute, aurait pu tuer », a estimé le procureur Thomas Bernard en demandant une « peine exemplaire » devant une vingtaine de forains présents dans la salle.

Pour la défense, Me François Robinet, du barreau de Nancy, a plaidé « l’effet d’entraînement dans une manifestation qui a dégénéré en raison d’une décision injuste de la ville ».

Laisser un commentaire